Facile à poser et abordable, le parquet flottant offre également un rendu élégant et qui dure dans le temps. Sa pose simple et rapide, consiste à assembler des lames de bois entre elles sans les fixer au sol avec de la colle ou des clous. Vous avez envie de vous lancer ? Dans cet article, on vous explique toutes les astuces et les étapes indispensables pour savoir comment poser du parquet flottant.

Pourquoi faire le choix d’un parquet flottant ?

Si vous hésitez encore à sauter le pas, voici plusieurs raisons qui vous donneront certainement envie d’opter pour du parquet flottant dans votre maison.

Une pose simplifiée

Le parquet flottant s’assemble très facilement par un système de clipsage ou d’emboitement des lames. Vous n’avez pas besoin d’utiliser de colle, ce qui permet de l’enlever sans craindre de dégâts.

Un large choix de parquet

Stratifié, contrecollé ou encore massif, ce ne sont pas les possibilités qui manquent au moment de choisir votre parquet. Vous trouverez plusieurs motifs comme le parquet à l’anglaise, en chevrons ou à la française. Mais également des teintes différentes en fonction de l’effet recherché et de vos préférences.

Un coût abordable

Il s’agit d’une excellente alternative au parquet en bois massif. Le prix d’achat varie selon le modèle choisi, mais en moyenne il faut compter 15 €/m² contre 40 €/m² pour du parquet massif.

A savoir avant de poser son parquet flottant 

Même si savoir comment poser du parquet flottant est à la portée de tous les bricoleurs, il y a tout de même quelques éléments à prendre en compte avant de se lancer dans les travaux.

  • Le parquet flottant est plus fragile que le parquet massif, il n’est donc pas conseillé de l’utiliser dans les pièces avec beaucoup de passage. Il n’aime pas non plus l’humidité, on évite donc de le poser dans une cuisine ou une salle de bain. Dans tous les cas, il est important de choisir un parquet de bonne qualité si on souhaite le conserver impeccable pendant des années ;
  • Le sol doit impérativement être sec, propre et surtout bien plat. Si cela n’est pas le cas, il faudra procéder à un ragréage. A savoir qu’il est possible de poser le parquet flottant sur un revêtement déjà en place comme la moquette ou le carrelage.
  • Le parquet flottant offre une isolation phonique très moyenne. C’est pourquoi, il est recommandé de poser une sous-couche isolante.

La pose du parquet flottant étape par étape

Qu’il s’agisse de poser un parquet flottant sur un ancien parquet, du carrelage ou un sol nu, la procédure reste la même. Nous allons vous expliquer comment poser du parquet flottant étape par étape.

Préparation du sol : nettoyage et pose de la sous-couche

Aspirez le sol et vérifiez qu’il est parfaitement plat à l’aide d’une règle de maçon. Si les imperfections sont trop importantes, il faudra poncer ou ragréer votre sol. C’est également le moment d’enlever les meubles et de dégonder les portes.

Si vous posez un parquet flottant sur un sol chauffant basse température ou sur un sol de rez-de-chaussée sans vide sanitaire, il sera nécessaire de poser un film pare-vapeur qui protégera de l’humidité.

  • Posez les bandes de film pare-vapeur en veillant à bien les faire remonter sur le bord des murs sur environ 5 cm et à les faire se chevaucher sur plus de 10 cm.

Pour apporter une meilleure isolation phonique et thermique, vous allez devoir poser une sous-couche avant de mettre le parquet. Elle se présente sous la forme d’un rouleau à découper ou de dalles, qu’il faudra poser au ras des murs et positionner perpendiculairement au sens des lames, afin d’offrir une meilleure protection. Fixez-les entres elles avec du scotch d’étanchéité.

Pose des premières lames de parquet

Commencez par poser la première lame dans un angle bien droit de la pièce. Les rainures de la lame doivent être placées vers le mur et les languettes, qui permettent de clipser la deuxième ligne de parquet, sont vers vous.

Venez clipser la deuxième lame au bout de la première et continuez jusqu’à ne plus avoir suffisamment de place pour une lame entière. En bout de ligne, placez une cale de dilatation contre le mur et mesurez la distance entre la cale et l’extrémité de la dernière lame.

Reportez cette mesure sur une lame et découpez à la scie sauteuse avant de poncer pour plus de netteté.

Enlevez la cale et venez clipser cette lame sur la précédente pour terminer la première ligne.

Assurez-vous que la dernière lame de la première rangée mesure au moins 30 cm de long, pour obtenir un bel équilibre d’ensemble.

A noter : pour que le bois puisse bouger naturellement, posez des cales de dilatation au début de chaque rangée de lames et sur l’intégralité de la longueur, tous les 50 cm environ.

Pose de la seconde ligne de parquet flottant et des suivantes

Commencez la deuxième rangée en vous servant de la chute de la lame découpée en fin de ligne précédente, sauf si celle-ci mesure moins de 30 cm.

Inclinez légèrement la lame pour la clipser plus facilement dans la languette de la première ligne. Aidez-vous d’un maillet au besoin.

Posez ensuite la seconde lame en la clipsant d’abord dans la longueur de la lame de la première rangée, puis dans la largeur de la première lame de la seconde rangée. Et ainsi de suite jusqu’au bout du mur.

Pensez à alterner les jonctions entre lames d’une ligne à l’autre, pour une meilleure accroche et plus d’esthétisme.

Pose de la dernière rangée de lames de parquet flottant

Il est souvent nécessaire de couper les lames dans leur longueur, car cela tombe rarement juste sur la dernière ligne. Pour cela, prenez la mesure entre la cale de dilatation et la dernière rangée de lames. Reportez cette mesure sur une lame et coupez à la scie sauteuse. Clipsez ensuite la lame coupée à la bonne largeur et recommencez l’opération jusqu’au bout de la ligne.

Réalisation des finitions

  • Enlevez les cales de dilation et coupez la sous-couche qui dépasse le long des murs ;
  • Posez les plinthes pour cacher le jeu entre le mur et le parquet flottant. Fixez-les uniquement sur le mur avec de la colle ou des clous ;
  • Installez la barre de seuil, qui sera à coller ou à visser, pour une finition plus esthétique.

Vous savez à présent comment poser un parquet flottant, alors : à vos outils !

A lire : Comment faire un joint placo ?

Articles similaires

Vous aimez passer vos temps à bricoler ? Nombreux sont les moyens pour coller ou raccorder certains éléments. Parmi les plus simples à réaliser, il y a la soudure à froid. Il s’agit d’une technique utilisée aussi bien par les amateurs que les professionnels. Dans cet article, découvrez en détail la soudure à froid. C’est quoi […]

C’est bien connu : la cuisine est le cœur d’une maison. On s’y retrouve entre amis ou en famille pour y boire l’apéritif ou discuter. C’est également l’endroit où l’on cuisine et mange. D’autant plus que la gastronomie et la cuisine sont au cœur de la culture et de l’identité française. À ce titre, il […]

De quelques grammes à plusieurs tonnes, une cheville peut supporter une large gamme d’objets plus ou moins lourds, destinés à tenir sur des supports pleins ou creux et de différentes compositions. C’est la raison pour laquelle il est nécessaire d’adapter le type de cheville au support ainsi qu’au poids de l’objet que vous souhaitez accrocher. […]