Ceux qui déménagent souvent ont une checklist toute prête, bien rodée. Pour les autres, voici les quelques conseils pour préparer sa checklist, pour un déménagement sans stress et à petit budget.

Déménagement : à quoi penser en premier ?

Il y a le déménagement muri de longue date et celui décidé en catastrophe. Celui qui vise à changer de vie une fois pour toutes et celui provoqué par les aléas de la vie. Celui qui consiste à déplacer un volume considérable de meubles et celui qui s’effectue sans souci en estafette. S’il est difficile d’établir une checklist pour tous, voici néanmoins les règles de base d’un déménagement bien organisé.

Comme toujours, le premier critère à considérer est celui du budget et des économies réalisables ici ou là. Entre déménageurs professionnels et amis courageux, plusieurs facteurs entrent en ligne de compte. Si vous êtes locataire, sachez qu’un préavis de 3 mois est nécessaire pour rendre votre logement.

Déménageur professionnel ou bras d’amis ?

Si vous possédez un gros volume de meubles, qui plus est délicats à démonter et remonter, il vaut mieux faire appel à des professionnels du déménagement. Contactez-les au moins 6 mois à l’avance. Ainsi, vous pourrez caler le jour J en dehors des périodes de fortes demandes (plus onéreuses). N’hésitez pas à faire jouer la concurrence. Trois devis de déménageurs affiliés à la fédération française des déménageurs (FFD) est un bon réflexe. Une visite in situ accompagnée de vos prescriptions devrait vous aider à accéder au meilleur tarif.

Si vous pensez que les bras de vos amis suffisent, anticipez tout de même le timing de chacun. Évitez aussi les jours d’affluence pour déménager. Le matériel nécessaire (cartons, sangles, couvertures) devra être prêt 45 jours à l’avance. Pensez enfin à réserver (en mairie) deux places de parking au droit de chaque logement.

Des coups de pouce pour déménager serein

Il s’agira enfin d’organiser votre déménagement sur le plan administratif. Dans votre checklist, on vous conseille de prévoir quelques jours de congés si vous êtes en activité. Vous avez d’ailleurs peut-être droit à un congé-déménagement grâce au Comité d’Entreprise de votre entreprise.

Autres coups de pouce à étudier : sachez que la CAF, Pôle Emploi, certaines mutuelles, les Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) ou encore la Fonction publique prévoient certaines aides. Attention, dans certains cas la demande doit être faite 6 mois à l’avance.

Enfin, n’attendez pas le dernier moment pour prévenir l’ensemble des organismes auxquels vous êtes affiliés. En particulier les fournisseurs d’énergie pour les relevés de compteurs. Et si vous déménagez par vous-même, pensez à vous assurer correctement.

Articles similaires

Dans le cadre d’un investissement locatif, le propriétaire d’une maison ou d’un appartement peut faire le choix de prendre une assurance particulière, appelée GLI. Non obligatoire, elle peut apparaître comme superflue au moment de la mise en location de votre bien. Néanmoins, elle peut aussi vous sauver la mise dans certaines situations. On vous dit […]

Investir dans l’immobilier n’est pas à prendre à la légère. De nombreux critères sont à prendre en compte avant de porter son choix sur un bien. À ce titre, l’emplacement géographique présente une importance particulière. Ceci est d’autant plus vrai si l’on hésite entre une station balnéaire et une station de ski pour investir. Bien […]

Chaque année, de très nombreux Français n’hésitent pas à investir dans l’immobilier. Il s’agit en effet d’un investissement particulièrement sûr, permettant un retour sur investissement conséquent en cas de location ou de revente. Certains n’hésitent pas à investir dans l’immobilier de luxe, et ce, pour de multiples raisons. Mais comment reconnaitre un bien de prestige […]