À moins qu’il ne s’agisse d’un modèle hors-sol, la construction d’une piscine est généralement réalisée par un professionnel expérimenté. Toutefois, il est possible d’entreprendre ce projet soi-même ; à condition de bénéficier du budget, du temps et des compétences nécessaires. À quoi faut-il penser lorsqu’on envisage la construction de sa propre piscine ?

Les démarches à réaliser avant la construction

Pour construire sa piscine, il convient de réaliser certaines formalités administratives auprès de sa municipalité. Si l’on n’envisage pas immédiatement l’installation d’un abri de piscine, une déclaration préalable de travaux peut suffire. Dans certains cas de figure, un permis de construire peut être requis, notamment si l’on effectue la pose du bassin à l’intérieur de sa maison ou si l’abri en question excède 20 m². Il est recommandé de se renseigner auprès de la mairie pour découvrir les spécificités des démarches afférentes. De même, les délais de prise en charge peuvent être plus ou moins longs. D’où la nécessité de s’y prendre à l’avance.

Des travaux de terrassement et de maçonnerie

Construire sa propre piscine exige des connaissances dans de nombreux domaines. Après avoir choisi l’emplacement du bassin, des travaux de terrassement sont indispensables. Il est nécessaire de prévoir la location d’engins dédiés. Pour cette étape, il convient de déterminer le volume à creuser et d’anticiper les aménagements annexes, comme une terrasse ou un local technique. Ce dernier peut servir au stockage du matériel d’entretien et contenir d’autres équipements, comme une pompe à chaleur pour piscine pas chère. Lorsque le trou est creusé et le fond stabilisé, des compétences en maçonnerie sont requises, notamment pour couler le béton. Il est possible de choisir la pose d’une piscine à coque pour éviter cette étape.

L’aménagement du bassin et des équipements d’entretien

Il convient ensuite de réaliser la pose d’un liner ou d’un carrelage spécifique. Un aspect primordial pour garantir l’étanchéité du bassin. Il s’agit d’une des opérations les plus méticuleuses dans la construction d’une piscine. Par la suite, il faut songer à l’intégration du système de filtration et d’autres aménagements. Par exemple, on peut envisager l’installation d’un système de nage à contre-courant pour piscine ou encore de luminaires pour le fond et les parois. Il est essentiel de posséder des connaissances en plomberie et en électricité afin de bien respecter les normes de sécurité. Il ne reste plus qu’à réaliser l’aménagement d’une terrasse et à prévoir les dispositifs de sécurité adéquats. Pour l’entretien et le contrôle de l’eau, l’utilisation d’un régulateur de pH automatique pour piscine est préconisé.

Articles similaires

Qu’elle soit adjacente à la maison ou indépendante, une extension en bois permet de disposer d’un espace de vie supplémentaire. Ce projet d’aménagement est idéal pour améliorer la valeur de son patrimoine immobilier. Découvrez les conseils et les méthodes pour construire vous-même sa propre extension en bois. Préparer le sol avant la construction de l’extension […]

Face à la disparité des matériaux employés dans la confection des portes d’entrée, il n’est pas toujours évident de s’y retrouver. Des qualités esthétiques aux avantages fonctionnels, l’acier permet de répondre à différents critères et besoins en matière d’ouverture et de protection de son logement. Pourquoi est-il intéressant de se tourner vers une porte en […]

Vous prévoyez de construire votre habitation vous-même ? Beau projet ! Mais attention, l’autoconstruction fait partie des activités physiques les plus à risque en ce qui concerne l’apparition des troubles musculosquelettiques (TMS). Voici quelques solutions pour s’en prémunir… Les troubles musculosquelettiques, qu’est-ce que c’est ? Derrière l’acronyme TMS sont regroupées l’ensemble des affections touchant les différentes structures en […]