Plaquette parement mural

La cheminée ancienne, élément principal de l’identité de cette vieille cuisine, avait été repeinte en blanc cassé au moins 6 fois ! La finesse des motifs et surtout la pierre de lave utilisée pour ce linteau de cheminée disparaissait. Etape 1/ Ôter cette peinture sale et écaillée. Il a fallu sabler l’ensemble pour arriver à se débarrasser de cette finition d’un autre âge.

 

Notre projet rénover une cuisine en lui donnant un aspect moderne. En intégrant l’esprit des matériaux utilisés lors de la construction, pierre de lave pour la cuisine. La difficulté fut de décaper cette magnifique pierre de lave grise, typique du centre de la France.

 

 

 

Une fois fait, la question qui se pose est de trouver un habillage qui soit adéquat. La hotte de la cheminée est assez conséquente plus de 2m². La pierre de lave est gris sombre et un trop grand contraste rend l’ensemble lourd. Pour éviter cela nous décidons de renforcer l’aspect brut et massif de l’ensemble en rajoutant du minéral gris au dessus. En dessous c’est une peinture qui finira le mur derrière le plan de travail.

 

Les plaquettes de parement sont idéales pour ce genre de chantier. Elles sont fines, légères et se collent avec de la colle carrelage. On trouve des familles différentes. Celles faites à partir de moulages teintés dans la masse (autour de 20 à 45€ le m²), ou celles reconstituées à partir de fines lames de pierre ou de bois tranchées et collées entre elles (de 30 à 120€/m²).

 

Traçage et collage des plaquettes

Pour bien débuter on tracera le rang du bas avec un niveau et une règle afin de partir bien droit. (Notre cheminée n’est pas du tout de niveau, on ne peut donc pas se baser sur ce repère). Une fois tracé, on enduit avec de la colle et on tire la colle avec un peigne cranté ; comme pour la pose de carrelage.

 

Débuter par une plaquette entière d’un bord ou de l’autre, puis progresser bord à bord en prenant le soin de caler le premier rang pour être parfaitement de niveau. En bout de ligne il faudra recouper une plaquette pour finir votre rang (coupez à la meuleuse ou à la scie plâtre). Débuter le rang suivant en positionnant une plaquette entière centrée au dessus du joint du rang inférieur. Puis préparez un morceau pour combler le vide laissé en début et en fin de second rang.

 

On procédera de la même manière pour chaque rang. Veillez à éviter les surplus de colle entre les joints verticaux et horizontaux, qui peuvent sinon rapidement créer un décalage.

 

Pensez régulièrement à essuyer avec une éponge humide pour ne pas laisser de dépôts de colle ;

 

Pour les découpes des bouches d’aérations et tuyaux faites des coupes droites. Finissez avec un enduit coloré pour rattraper la teinte de l’habillage.

 

 

Articles Similaires

Rénovation plafond frisette Vous n’êtes pas fan de la frisette (lambris étroit) ? Moi non plus, et dans la rénovation plafond c’est assez souvent que l’on se retrouve avec un plafond refait dans les années 80 avec de la frisette vernie.…

Comment changer une porte? Les standards de confort ont bien changé, lors de cette rénovation, nous découvrons des portes qui avaient pour unique fonction de clore la pièce. Pas d’isolation phonique, pas d’isolation thermique, une pose plus qu’aléatoire avec des…

Rénovation des murs intérieurs, les enduits L’image que vous voyez pour illustrer cet article, n’est pas un montage. C’est réellement l’état dans lequel nous avons trouvé les murs intérieurs en ce début de chantier ! Ne me demandez pas comment il…