Skip to main content.

Rives et tuiles

Après la charpente vient la couverture.
Cette étape débute avant d'avoir terminé la charpente. En effet, pour moi le litonnage fait partie de la courverture. Il dépend de la tuile.

Le litonnage (ou liteaunage) :
C'est l'étape la plus importante de ce chapitre. Il ne faut pas se rater.
Pour éviter les erreurs je n'arrête pas d'effectuer des CONTROLES & VERIFICATIONS.

Comment déterminer la distance entre deux liteaux ?
Alors c'est "simple", encore faut-il avoir la tuile sous la main.
La distance entre deux liteaux est appelée pureau.
Il faut prendre 11 tuiles et une surface plane. Placez les tuiles emboitées en "tirant" au maximum le pureau. Mesurez du haut de la première au haut de la dernière.
Ensuite faire la même chose en réduisant au maximum le pureau.
Une petite formule est nécessaire : (L étirée + L serrée) / 20 = PUREAU MOYEN.
Voilà.

Maintenant les données fixes :
Au faitage, le premier liteau est monté à 5 cm du haut.
En égout, il faut que la tuile dépasse de 5 à 7 cm. La une petite manip : Il faut mesurer sur une tuile, la distance entre l'appui du liteau et le bout de la tuile. Cette distance servira pour déterminer la distance du premier liteau.
Pour moi : la tuile fait 45 cm depuis le point d'appui. Mon premier liteau sera donc à 38 cm du terme du rampant...

Un petit calcul :
La longueur du rampant - les 5 cm du haut - La distance du premier liteau = la longueur à litonner.

Là 2 cas de figure en fonction de cette longueur.
Soit elle est proche d'un multiple du pureau moyen et là le pureau sera ajusté en fonction du nombre d'espace.
Soit elle ne permet pas de faire des comptes ronds et là il faudra une tuile particulière du type 2/3 de pureau ou une coupe en haut...

Heureusement pour moi le premier cas me correspond : Coup de chance car avec une grande tuile c'est rare. Il n'en faut que 10 au m².
Avec ce calcul, j'obtiens un pureau moyen de 38,30 cm. Ma tuile a une grande tolérance de montage de 20mm. De ce fait je n'ai aucune coupe. 10 rangs de tuiles plein. Parfait. Le pureau est de 38,1555
Coup de chance mais cette situation me ravit.

Dernier conseil : Il faut travailler avec des mesure ajoutées. Je m'explique. Les mesures partiront toutes du premier liteau. Donc pour moi : 0,381555 / 0,76311 / 1,14466 etc... Cela évite d'arrondir à chaque addition et avoir 1 cm en moins en haut.

Si vous n'avez pas compris, reprenez au début !!!!

Les planches de rives : photos

J'ai fait un choix économique mais je pense qu'il est aussi plus solide...Je vais poser une planche de pin traité de 40mm d'épaisseur et l'habiller d'une planche de rive PVC de 9mm. Le cout est inférieur à une rive de 20mm d'épaisseur et cela rigidifie l'ensemble. J'ai eu beaucoup d'avis en accord avec ce choix. Même des pros sont d'accord....

Les 40 mm de sapin n'ont pas plu à ma scie circulaire... Elle a flambé. Des flammes sont sorties du moteur...
Du coup j'ai du investir pour ne pas quémander sans cesse aux amis... J'ai épluché les promos et j'en ai profité pour me faire plaisir : cliquez ici

Le lambrispvc c'est bien mais ça fait de la poussière lors de la coupe. Je le coupe avec une disqueuse et un disque diamant. C'est net.
Les angles ne sont pas marrants... J'ai fait le choix de faire des coupes à 45°. C'est plus joli.
Les lames mesures 25cm de large et 4m de long. Ce travail est un peu répétitif, mais ça en jette.

Le lambris pvc :

J'ai choisi un lambris en 25 cm de large représentant 3 lames.
Plus rapide a poser et de meilleur qualité.
C'est assez facile a poser. Il faut l'emboiter dans le nez de la planche de rive et poser un profilé de départ contre le mur. Je fixe celui-ci avec des vis à placo (noire).
La galère c'est les angles... Vu que j'ai rajouté une planche en bois de 4cm, les débords ne sont pas de la même longueur, donc l'angle ne fait pas 45°. Mais avec de la patience ça se fait.

La tuile : cliquez ici pour les photos
Ah oui, nous pouvons dire la tuile !!!
Nous avonc choisi une tuile espagnole TEJAS BORJA - TB10 - Centenaire terre. cliquez ici
Superbe à notre goût, elle se fait désirer...
Nous allons de déconvenue en déconvenue avec cette tuile.
D'abord un acheminement difficile.
Ensuite les tuiles de rive commandées ne correspondent pas à ce que nous voulons. Nous voulons des plates.
Ils viennent d'un dépôt autre du réseau CHAUSSON. Le hic c'est que les appuis sont beiges... Ils ne sont pas comme les tuiles !!! Après trois échanges rien à faire, tous les dépôts me refile leurs invendus.
Finalement nous les acceptons forcés et contraints. Le cas échéant j'en tiendrai compte...

Sur 650 tuiles, 50 de cassées... Là le fournisseur me les a échangés.

Les demies-tuiles ne sont pas toutes les même, tailles et galbes différents...
Une fois les bonnes reçues, le galbe est différents des tuiles... Le commercial de la marque me sort une théorie sur le fait qu'il y a plusieurs usines... Enfin bref il rame et je ne ménage pas mes paroles. J'en ai marre de changer, d'attendre et d'être déçu.
Finalement je suis obligé d'agrandir les encoches pour qu'elles prennent appui sur les rives.

Dernière étape, pose du closoir aéré zing/plomb 130 mm et de la faitière.
Sauf une différence de couleur, RAS. Tout c'est bien passé.

BREF, c'est terminé... Non sans mal, j'ai mis plus de temps à poser les tuiles qu'à monter les murs !!!

Mon conseil :
Prennez autre chose que des tuiles TEJAS BORJAS et vérifiez les couleurs des accessoires avant de choisir.